Nuit de l’Euro Blues

Nico Backton n’a pas eu à forcer son talent pour séduire avec des reprises puisées aux meilleures sources et restituées dans une veine électro-acoustique rafraîchissante. Il était bien servi par ses Wizards of Blues, eux aussi soucieux d’une subtilité efficace. Présent ponctuellement, le virevoltant harmoniciste Richie Faret étoffait avec bonheur certains titres, mais avait aussi tendance à trop charger d’autres. Le grand moment de la prestation fut une composition inspirée de R.L. Burnside (Burned Open Bridge), véritablement « habitée ». Nico s’illustra aussi en solo dans une version inattendue de Stormy Monday jouée en slide sur une guitare bricolée à partir d’une boîte de cigares…

Nuit de l’Euroblues, Europa Jazz Festival – Jacques Périn, Soulbag 
Posted in: Articles de Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :